Accueil » Featured, Headline, Recherche

Dapoxetine : nouveau traitement de l’éjaculation précoce

29 août 2010 4 Commentaires

Our Room at the Signature at MGM Grand in Las Vegas
Creative Commons License photo credit: joanna8555

Utiliser un composé dans le but de profiter d’un de ces effets secondaires est assez courant. Faute d’innovation thérapeutique majeure ces derniers temps, l’attention se focalise sur le détournement d’effets secondaires à bon escient.

C’est notamment le cas des antidépresseurs. On sait qu’il ont des effets secondaires sur la libido (éjaculation retardée ou absente). Les industriels se sont donc intéressés à cet effet indésirable prometteur pour essayer de traiter l’éjaculation précoce.

Des études ont été effectuées sur la dapoxétine et son effet retardateur de l’éjaculation a bien été démontré (1). La durée nécessaire pouvant passer dans certaines conditions de 1,66 min à près de 3,15 min soit quasiment le double. Ce produit est commercialisé dans certains pays européens (sous le nom de Priligy) et n’est pas sur le marché français.

Une absence d’alternatives crédibles ?

Mais le fait de n’avoir aucun traitement conter l’éjaculation précoce empêchait-il le médecin de prescrire d’autres produits hors-AMM à ses risques et périls ? (c’est à dire de prescrire des produits qui n’ont pas l’indication pour palier aux problèmes d’éjaculation précoce). Une revue a récemment étudié les alternatives actuelles.(2)

- La Lidocaïne-prilocaïne en crème a démontré une efficacité ( le temps d’éjaculation passe de 1,49 à 8,45 min après 2 mois d’utilisation)

- Le Tramadol (les grands moyens !) Le temps d’éjaculation augmente jusqu’à 7,37 min avec 25 mg. D’autres études vont être effectuées.

- Clomipramine

- Paroxétine, Sertraline, Fluoxétine. Ces 3 inhibiteurs de la recapture de la sérotonine ont prouvé leur action après plusieurs semaines de traitement à dose faible. Mais ils possèdent des Effets indésirables sexuels qui peuvent annihiler le côté bénéfique obtenu (perte d’orgasme). Mais le problème  est qu’il existe un risque de suicide non négligeable. Des études sont en cours pour trouver un moyen de prendre ces produits à la demande ce qui minimiserait les effets secondaires sexuels et suicidaires.

Qu’apporte réellement la Dapoxétine dans ce contexte ?

La Dapoxétine a une 1/2 vie courte contrairement aux autres antidépresseurs (Paroxétine, Sertraline, Fluoxétine). Elle est donc rapidement éliminée et ne s’accumule quasiment pas dans l’organisme (contrairement aux autres). Cela convient particulièrement à une utilisation à la demande.

Si à cela on ajoute le fait que les doses à employer sont faibles (effets secondaires minimisés), vous obtenez un produit particulièrement adapté. On note qu’il y a toujours des effets secondaires (nausées, diarrhées, céphalées, hypotension).

On a vu que la Paroxétine pouvait avoir les mêmes effets mais avec un risque d’accumulation important et comme le traitement se fait au long court : son usage n’est pas encore très sécurisant…

——- N’ACHETEZ JAMAIS DE MEDICAMENTS SUR INTERNET ——-

En savoir plus :

(1) Pryor JL, Althof SE, Steidle C, et al. Efficacy and tolerability of dapoxetine in treatment of premature ejaculation: an integrated analysis of two double-blind, randomized-controlled trials.Lancet. 2006;368(9539):929–937.

(2) Linton KD, Wylie KR. Recent advances in the treatment of premature ejaculation.Drug Des Devel Ther. 2010 Feb 18;4:1-6

ARTICLES SIMILAIRES :

P Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cet article que si nécessaire

4 Commentaires »

  • TRAN dit :

    Bravo pour votre blog que j’ai découvert dans le moniteur des pharmaciens ! Continuez .

  • Julien dit :

    Effectivement certains médicaments peuvent aider dans la lutte contre l’éjaculation précoce, je pense que les crèmes est une solution acceptable si l’on ne veut pas prendre de médicaments.
    Néanmoins je préfère utiliser des méthodes naturelles avant de s’attaquer à ce type de traitement, comme la maîtrise de la masturbation ou la pratique du yoga.(voici d’ailleurs un article que j’ai écris sur le yoga et l’éjaculation précoce)

  • Leduc dit :

    il y a toute une catégorie de techniques visant à fortifier le muscle pubo-coccygien, directement lié, paraît-il, au contrôle éjaculatoire. Autrement dit ce muscle contrôle la résistance à l’éjaculation. De nombreux sites web d’agrandissement du pénis soutiennent que ces exercices sont la meilleure approche. Avant d’essayer ces techniques, j’aimerais savoir si quelqu’un les a déjà essayées et si elles ont bien fonctionné selon les attentes. Je ne voudrais pas encourir à des inflammations ou à d’autres effets de bord pour rien, donc j’y vair prudemment.

  • EP dit :

    Bonjour,
    J’ai 26 ans et EP. je precise que je pratique beaucoup avec mon partenaire et que je suis equilibré, car dans tout les sites on lit que ce serait parce qu’on ne pratique pas. C’est culpabilisant.

    Je viens de lire votre article sur la comparaison avant apres prise de AD dans les cas d’EP. Mais vous n’indiquez rien concernant la duree par rapport a la clomipramine (anafranil) . Mon medecin m’en a prescrit. Quels sont les resultats des etudes avant et apres prise du medicament ?

    Tres cordialement.

Laissez votre commentaire !

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi subscribe to these comments par RSS.

Merci pour vos commentaires

Vous pouvez utiliser ces codes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez utiliser votre Gravatar sur ce blog. Pour en obtenir un, s'enregistrer sur Gravatar.

*