Accueil » Conseils

Solvants et pigments des peintures : dangers pour la santé ?

25 juin 2009 7 Commentaires

black glue (slime) renversé
Creative Commons License photo credit: 1suisse

C’est en lisant un article de Fred que je me suis posé la question de l’impact de la peinture sur la santé.

Les peintures contiennent entre autres des solvants et des pigments.

1 – Les solvants peuvent être organiques ou aqueux.

Les solvants organiques

Les solvants organiques (essences, trichloroéthylène, toluène, acétone, alcool…) peuvent émettre des composés volatils à risques. Plus généralement, on dit que ces solvants peuvent provoquer une neurotoxicité, une toxicité hépato-rénale, des dermatoses…

Les solvants aqueux

Les solvants organiques sont remplacés au maximum par de l’eau mais il faut quand même des co-solvants, notamment des éthers de glycol.

Quand on parle d’éthers de glycol, on pense tout de suite aux dérivés de l’éthylène glycol (composants des liquides antigel) qui ont défrayé la chronique quand on en a trouvé dans des dentifrices en provenance de Chine. Leur ingestion peut être mortelle. De plus, l’inhalation à long terme d’éthylène glycol est source d’accidents du travail car il provoque des signes de dépression du système nerveux central.

En outre, les dérivés du propylène glycol sont aussi utilisés comme co-solvants mais, eux, sont considérés comme non toxiques.

2 – Les pigments

Les pigments sont composés de métaux qui peuvent être toxiques à faible dose.

On peut parler du plomb dont l’usage dans la peinture a été interdit à partir de 1948 en France. Mais il avait été autorisé d’écouler les stocks, ce qui a conduit à son utilisation pendant des années. Lors de la rénovation d’un logement ancien et en cas de doutes, il faut veiller à respecter certaines précautions (ici).

Récemment, près de 18 millions de jouets fabriqués en Chine contenant de la peinture au plomb ont fait l’objet de rappels (condamnation de Mattel). L’ingestion ou l’inhalation de peinture au plomb peut être à l’origine de cas de saturnisme chez l’adulte mais surtout chez l’enfant.

En conclusion, il faut se protéger (gants, masque…), protéger les autres (conserver la peinture hors de portée des enfants, bien fermer les pots après utilisation, aérer…), protéger l’environnement (préférer les peintures avec le logo NF-Environnement, ne pas jeter dans les égouts ni dans la terre…), et respecter les instructions d’usage.

En savoir plus :

- Guide pratique de l’ADEME : Les déchets dangereux des ménages

- Risques métiers : Carrossier, peintre

- Rapport du CEPE sur les Aspects santé-sécurité-environnement

- Evaluation du risque chimique des peintures

- Dossier de l’INRS sur les Ethers de glycol

ARTICLES SIMILAIRES :

P Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cet article que si nécessaire

7 Commentaires »

  • Pascal Gilbert dit :

    Bonjour,

    Comment avez-vous fait pour supprimer mon commentaire négatif sur Carevox ?

    Merci de votre réponse

  • David (author) dit :

    Bonjour,
    Je suis désolé de ne pas comprendre de quoi vous parlez… Mes articles sont repris par Carevox avec mon accord mais je ne gère pas les commentaires. Il m’arrive seulement d’y répondre par politesse. Je suis très loin d’être la « science infuse »!
    Faites moi part de vos remarques,
    David

  • Pascal GILBERT dit :

    Si carevox fonctionne comme agoravox, vous avez reçu mon commentaire, qui a été affiché quelques jours.
    Que vous n’y répondiez ou pas m’importe peu.
    C’était sa disparition qui m’intriguait, car ce n’est pas la première fois qu’un commentaire « critique » disparaît. J’ai déjà questionné Carevox, mais sans succès.

  • David (author) dit :

    Je suis désolé pour vous mais je crains de ne pas comprendre le rapport avec mon billet sur les solvants et pigments… et les articles de mon site en général.

  • Minouche36 dit :

    Bonjour,
    Je vois que vous parlez des solvants et je me permets de vous joindre.
    Quels sont les dangers à laisser un jeune enfant à proximité de graffs ? Je me doute que ce n’est pas sans conséquences, mais je voudrais des précisions afin de les transmettres à une maman qui ne se pose pas ce genre de questions.
    Les graffs sont il est vrai secs, mais n’ont que quelques heures….
    et je pense que des résidus volatiles sont toujours en suspension dans l’air…
    Est-il dangereux d’emmener son enfant lors d’une de ces sessions de graffs, même que quelques heures, le temps d’une série de photos…
    Je ne sais pas si je me fais bien comprendre… mais je ne trouve aucun lien à ce sujet sur internet….
    Mercide vos réponses…

  • David (author) dit :

    Bonjour,
    Comme je le dis dans l’article, il n’est exclu que les solvants émettent des particules volatiles à risque… Si les graffs sont étendus et que la quantité de peinture est importante et surtout si vous les faites près de l’enfant… Equipez-le dans un premier temps d’un masque si vous ne pouvez pas faire autrement… Le principe de précaution prévaut surtout s’il s’agit d’un jeune enfant… Mieux vaut qu’il soit absent (à mon humble avis).

    Merci pour votre commentaire, à bientôt !

  • minouche36 dit :

    Bonjour
    Merci de votre réponse.
    Je suis tout à fait d’accord avec vous, surtout qu’il s’agit de très grande surfaces de peintures (certaines sechees depuis peu et d’autres en cours d’élaboration)… et que l’enfant refusera de mettre un masque, il a 3 ans… et ce n’est pas facile de lui faire accepter ce genre de chose…

    Donc conclusiion : je vais mettre en garde la maman et lui conseiller de laisser son enfant en dehors de ce genre de manifestation.

Laissez votre commentaire !

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi subscribe to these comments par RSS.

Merci pour vos commentaires

Vous pouvez utiliser ces codes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez utiliser votre Gravatar sur ce blog. Pour en obtenir un, s'enregistrer sur Gravatar.

*