Accueil » Médecine

Allergies alimentaires aussi possibles par inhalation

15 mars 2009 Aucun Commentaire

A green bean
Creative Commons License photo credit: wanko

Il est courant de parler d’allergie alimentaire par ingestion d’aliments mais il faut savoir que celle-ci existe aussi par inhalation.

Une étude menée par un laboratoire de l’université de Shreveport (Etats-Unis) a récemment insisté sur le sujet.

Ainsi, une personne en contact avec un allergène en suspens dans l’air peut réagir plus ou moins violemment à cette exposition (surtout si cet individu est très sensible ou asthmatique).

L’étude prend pour exemple des transformations d’ aliments telles que l’ébullition ou la friture.

Les manifestations résultant du contact avec des allergènes alimentaires volatils sont similaires à celles provoquées par les aliments ingérés :

                                                  -Rhinites/Conjonctivites (souvent signes d’alerte, annonciatrices de l’asthme professionnel)

                                                  -Réactions cutanées

                                                  -Asthme :  Dès le XVIIIième siècle, il a été constaté que les travailleurs de certaines industries présentaient des réactions anormales par voie aérienne aux aliments qu’ils manipulaient. Une des causes fréquentes d’asthme professionnel est l’allergie aux produits de la mer. Lors du traitement des matières premières issues de la pêche (cuisson, procédés mécaniques…), 7% à 36% des employés développent un asthme professionnel.

De plus, il a été montré qu’il existe, chez les crustacés (et non chez les poissons), un risque de réaction croisée. Une personne allergique aux crevettes peut aussi, à pur titre d’illustration,  réagir à l’inhalation d’allergènes de crabe.

On peut aussi citer l’asthme professionnel à l’asperge ou à l’ail…

Mais ce type asthme peut tout aussi bien se déclarer dans des circonstances non professionnelles : inhalation d’arachide, de haricots verts…dans la vie quotidienne.

                                                   -Anaphylaxie (très rare)

 

Il est très intéressant de constater que dans certains cas, les personnes ne sont pas allergiques à l’ingestion d’un aliment mais le sont quand ils le respire. On peut, par exemple, être allergique aux vapeurs pendant la cuisson de haricots verts et ne rien avoir quand on ne fait qu’en manger. C’est le même principe pour l’employé qui travaille dans une boulangerie et qui a « l’asthme du boulanger » (causé principalement par les farines) : cette personne peut consommer du pain sans problèmes.

 

En savoir plus :

- D.A. RAMIREZ, S.L. BAHNA, Food hypersensitivity by inhalation, Clinical and Molecular Allergy, Fev 2009, 7:4

ARTICLES SIMILAIRES :

P Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cet article que si nécessaire

Laissez votre commentaire !

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi subscribe to these comments par RSS.

Merci pour vos commentaires

Vous pouvez utiliser ces codes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous pouvez utiliser votre Gravatar sur ce blog. Pour en obtenir un, s'enregistrer sur Gravatar.

*